Fengarion - Mirelle Galoghiris Award

Accès à l’école primaire pour les enfants des communautés de pêcheurs du lac Victoria

par Nouvelle Planète

En Ouganda beaucoup d’enfants abandonnent l’école en cours de scolarité. Seul un quart des enfants termine leur dernière année primaire selon l’UNESCO. En zone rurale, ce taux est encore plus alarmant et est l’un des plus bas au monde. Il concerne avant tout les filles. La raison principale est liée aux conditions souvent catastrophiques de l’infrastructure scolaire qui prétéritent la qualité de l’enseignement.

Le sous-district de Mpatta se situe au bord du lac Victoria au sud-est de la capitale, Kampala. Il se trouve à l’écart des investissements des autorités à cause de sa localisation isolée. En raison de sa proximité avec le lac Victoria, le plus grand lac d’Afrique, Mpatta compte de nombreuses communautés de pêcheurs. Ces derniers sont parmi les moins aisées et souffrent du manque de ressources financières et du manque d’emplois. Leur population est fortement illettrée. L’école primaire de Mugomba UMEA est l’école dont la situation est la plus préoccupante et qui accueille un nombre très important d’enfants. Alors que l’école comptait 707 enfants en 2015, ils n’étaient plus que 545 en 2016. L’école espérait compter sur le soutien du gouvernement pour améliorer son infrastructure. Cela avait suscité beaucoup d’espoir auprès des parents qui avaient inscrits leur enfant à l’école. Comme aucun changement n’a été constaté, les parents ont petit à petit retiré leurs enfants de l’école. Beaucoup d’enfants ont essayé de rejoindre d’autres écoles plus éloignées ou ont simplement cessé leur scolarité.

Actuellement, Mugomba UMEA accueille 545 enfants, dont 274 filles et 271 garçons, dans 7 classes différentes. Les conditions d’enseignement n’encouragent pas les parents à payer l’écolage et les enfants sont peu motivés à se rendre à l’école. Actuellement, les classes sont réparties entre le bâtiment permanent en relatif bon état accueillant les deux classes les plus nombreuses (4ème et 5ème), et un bâtiment provisoire en bois de trois classes (1ère, 2ème, 3ème) qui se trouve dans un état de délabrement terrible. Ce sont parfois plus de 240 enfants qui s’y entassent ! A cause du manque de classe, des cours sont aussi dispensés dans la mosquée qui jouxte l’école (6ème et 7ème). Durant la journée de prière, les enfants doivent libérer le lieu de culte et suivent les cours à l’extérieur, sous un manguier. En cas de pluie, il arrive même à l’école de renvoyer à la maison les écoliers de 1ère et de 2ème pour faire de la place aux plus grands.

Le projet vise à améliorer les conditions d’enseignement et d’apprentissage en construisant cinq salles de classe qui complèteront les deux salles permanentes déjà présentes. Chaque niveau pourra ainsi compter sur une salle de classe.

Budget and sources of financing of this project

Coût total du projet :.........................................................CHF 52'791.-

Contribution de la communauté locale :..........................CHF 6’711.-

Total demandé à Nouvelle Planète :..............................CHF 46'080.-

Détails du budget en CHF:

Mise en place du chantier et fondations...................................4 111

Construction des salles de classe............................................26 720

Accessoires (portes, fenêtres, etc............................................. 3 879

Main d'œuvre.............................................................................. 9 208

Plans de constructions..................................................................274

Terrain..........................................................................................4 286

Evaluation par un ingénieur indépendant..................................664

Frais de suivi .............................................................................. 3 648

Total projet.................................................................................52 791

Contribution locale......................................................................6 711

Total demandé...........................................................................46 080

Nouvelle Planète a reçu le soutien de fondations privées pour ce projet et a pu compter sur l’engagement d’un groupe de jeunes suissesses entre 17 et 28 ans qui ont participé à la fois à la construction des salles de classe durant trois semaines sur place et à la fois à la récolte de fonds pour le financement de ce projet. Il reste encore CHF 9'500.- à obtenir !

Logo - Nouvelle Planète

Plan

Informations

OrganisationNouvelle Planète
LieuMugomba, Le sous-district de Mpatta, Uganda
Période2017-2018
PlusProfil sur Fengarion

Votes257
Position4

Partager

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Partager sur Twitter
  • Partager par email